Non, les petites filles ne devraient pas porter le voile

Par Zineb El Rhazoui, Najwa El Haite et Jean Baptiste Moreau
·1 min de lecture
Faut-il interdire le voile pour les jeunes filles ?
Faut-il interdire le voile pour les jeunes filles ?

Qui n'a jamais croisé des jeunes filles, voire des fillettes, portant le voile islamique ? Si l'État semble impuissant à intervenir dans l'espace public, il s'agit pourtant bel et bien d'une forme de violence sur ces enfants. Une violence qui s'exerce dans un pays où l'égalité entre les hommes et les femmes est un principe constitutionnel. Ceci n'est pas soutenable.

L'arrêt Dhalab du 25 mai 1993 rendu par la Cour européenne des droits de l'homme a statué que « le port du foulard est difficilement conciliable avec le principe de l'égalité de traitement des sexes ». Alors, qu'attendons-nous pour faire cesser cette maltraitance infantile et stopper cette expression d'inégalité entre hommes et femmes ? Qu'attendons-nous pour chérir la promesse républicaine d'égalité des chances entre tous les enfants de Marianne, quels que soient leur sexe ou les convictions religieuses de leurs parents ?

Lire aussi Zineb El Rhazoui : pourquoi la loi Avia est une faute

La loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public ne s'applique pas au voile islamique qui couvre les cheveux et l'ensemble du corps des femmes, à l'exception du visage et des mains. Mais qu'en est-il, lorsqu'il s'agit d'enfants en plein développement physique et intellectuel ? Il y a lieu ici de s'interroger sur la symbolique de ce voile islamique et de faire respecter l'intérêt supérieur de l'enfant conformément à la Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant que la Fr [...] Lire la suite