La petite vengeance de Ségolène Royal, après une décision "inutilement humiliante" du PS

·1 min de lecture

C'est un désaveu que Ségolène Royal a encore du mal à digérer. L'ancienne candidate à la présidentielle n'a pas été choisie par le Parti socialiste pour représenter les Français de l'étranger lors des prochaines élections sénatoriales, prévues pour la fin du mois de septembre, a indiqué Le Figaro. Sa famille politique a en effet préféré investir Yan Chantrel, élu PS à l'Assemblée des Français de l'étranger, comme l'ont rapporté nos confrères. Un coup dur pour l'ex de François Hollande, qui s'est exprimée dans les colonnes du Figaro, ce mardi 7 septembre. Si l'intéressée n'a pas souhaité polémiquer à ce sujet, elle s'est tout de même montrée quelque peu acerbe vis-à-vis du PS.

"Cette décision de division prise en catimini et au dernier moment par l’appareil du PS est contraire à l’aspiration profonde de l’électorat pour l’union et pour le sérieux. Elle est inutilement humiliante pour l’équipe que je conduis et qui travaille dur", a-t-elle fait savoir. Interrogée sur le congrès du Parti socialiste, prévu fin septembre, l'ancienne ministre a lâché, piquante : "Je ne pense pas interférer sur le congrès. Mais je suis comme Claudine Lepage, la sénatrice sortante des Français de l’étranger, et présidente des Français du monde. Elle s’est dite effarée de la décision de l’appareil du PS, qui se prétend féministe, d’investir un homme à la place d’une femme, alors qu’on est loin de la parité au Sénat." Et de conclure : "On ne peut que trouver positif qu’une femme de la France métissée, comme (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Paul Belmondo à la fin de sa vie : "Il ne parlait plus"
« Très important de ne pas se louper » : Emmanuel Macron terrorise ses ministres
Princesse Charlotte : pourquoi c'est une rentrée scolaire intimidante pour la fille de Kate Middleton et William
"C'est plus compliqué" : comment Albert de Monaco gère la rentrée des jumeaux sans Charlene
Anne Hidalgo "très choquée" par une déclaration d'Emmanuel Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles