La petite amie de Keanu Reeves explique pourquoi elle garde ses cheveux gris

Alexandra Grant, artiste et compagne de Keanu Reeves, a expliqué dans une publication sur Instagram jeudi 5 décembre 2019 la raison pour laquelle elle ne souhaitait pas teindre ses cheveux gris. 

Voilà un mois à peine que Keanu Reeves a officialisé sa relation avec Alexandra Grant sur le tapis bleu du gala du LACMA, marchant main dans la main avec sa chérie. L’artiste de 46 ans est l’une des rares femmes en couple avec une célébrité d’Hollywood qui assume ses cheveux gris. Jeudi 5 décembre 2019, elle a d’ailleurs expliqué pourquoi elle ne souhaitait pas teindre sa chevelure dans une publication Instagram.

La photo postée par Alexandra parle d’elle-même : il s’agit d’une capture d’écran d’un article de «Newsweek», clamant que «le cancer du sein est lié aux teintures capillaires permanentes, et au lissage chimique selon une étude réalisée sur environ 50 000 femmes». L’article partagé par la chérie de Keanu Reeves cite en effet une étude selon laquelle le cancer du sein serait lié à des composés aux propriétés cancérigènes et perturbantes pour le système endocrinien, présents dans plusieurs produits capillaires.

"

J'ai les cheveux qui sont devenus gris prématurément au début de ma vingtaine

"

La quadragénaire originaire de l’Ohio s’est montrée choquée par la révélation du magazine d’actualités américain : «Wow. Ce sont les nouvelles d’aujourd’hui… Ce sont des chiffres ahurissants, surtout pour les femmes de couleur», a-t-elle écrit.Alexandra Grant a ensuite expliqué depuis quand elle avait les cheveux gris. «J'ai les cheveux qui sont devenus gris prématurément au début de ma vingtaine, et je me suis teint les cheveux de toutes les couleurs jusqu'à ce que je ne puisse plus tolérer la toxicité des teintures». Alors qu’elle atteignait la trentaine, l’actrice a tout simplement décidé de «laisser (ses) cheveux devenir blancs».

L’artiste semble tout à fait assumer son choix : «J'aime et je soutiens le fait que chaque(...)


Lire la suite sur Paris Match