Un petit déjeneur avant 8H30 et des repas espacés limitent les risques de diabète

·1 min de lecture

Dans une étude menée par la Northwestern University à Chicago, des chercheurs mettent en lien le risque de développer une résistance à l'insuline (et du diabète de type 2 à terme) et les horaires auxquels nous nous alimentons. Et donnent les clés d'une bonne stratégie nutritionnelle, afin de prévenir le développement de ce type de diabète.

Le diabète de type 2 représente environ 90% des cas de diabète, et se déclare le plus souvent après 40 ans. Sa principale caractéristique est une hyperglycémie (concentration trop élevée de sucre dans le sang) chronique. Cette mauvaise régulation de la glycémie est liée à une résistance à l'insuline, une hormone servant à diminuer le taux de sucre dans le sang, produite par les cellules pancréatiques.

Manger tôt et espacer les repas

Dans cette étude, les scientifiques se sont aperçus que les personnes qui mangeaient avant 8h30 le matin présentaient moins de résistance à l'insuline et avaient une glycémie plus basse. Sur 10 575 sujets étudiés, les médecins ont divisé en trois groupes, en fonction de l'espacement des repas dans la journée. Certains mangeaient sur 10 heures, d'autres sur 10 à 13 heures et d'autres encore, sur une tranche horaire de plus de 13 heures. Ensuite, ils ont re divisé en plusieurs groupes en fonction de l'heure du premier repas (avant ou après 8h30).

Ils sont arrivés à différentes conclusions. D'une part, plus le temps est court entre les repas, plus la résistance à l'insuline (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 21 mars : chiffres, annonces
L'huile de foie de morue protège-t-elle vraiment du Covid-19 ?
Anti-Covid : téléchargez les nouvelles attestations de déplacement
Témoignage : "L'endométriose m'a volé 18 ans de ma vie"
Comment travailler son équilibre (et participer à Koh-Lanta)