"Avec un petit bateau comme ça, je ne serais pas sorti" : un sauveteur raconte les opérations après la mort de trois enfants dans un naufrage

Lucie Thuillet

"Jamais je n'avais fait une telle intervention", raconte Pascal Dutot, le président de la station de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Coutainville, dans la Manche. Avec un autre bénévole et des membres de l'école de voile voisine, il fait partie de ceux qui ont tenté de sauver les enfants restés bloqués dans la cabine d'une vedette à moteur qui a fait naufrage, lundi 12 août, au large d'Agon-Coutainville. Âgés de 7 à 11 ans, aucun des trois enfants n'a finalement survécu.

Une mer agitée

"Quand nous sommes arrivés sur zone, le bateau était déjà retourné. On voyait juste le nez du bateau et les carreaux de la cabine, témoigne Pascal Dutot, au micro de France Bleu Cotentin. Deux personnes ont essayé de casser le pare-brise du bateau pour dégager les enfants qui étaient à l'intérieur". Une fois la vitre cassée, les enfants sont extraits de l'embarcation et ramenés sur la plage. Les secours ne parviendront pas à les ranimer.

Quand on a récupéré les enfants, ils étaient inconscients.

Pascal Dutot, président de la station de la SNSM de Coutainville


"Il y avait pas mal de creux, pas mal de vent... Ce n'était pas un temps à sortir avec un petit bateau comme ça, commente Pascal Dutot. Moi je ne serais pas sorti. Dès (...) Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :