Des pesticides retrouvés dans de nombreux pains industriels

·2 min de lecture
Les analyses ont mis en avant la présence de résidus de pesticides dans la plupart des références.

Les pains industriels contiennent encore trop de sel et de sucres ajoutés, pointe 60 millions de consommateurs dans son dernier numéro.

Les enfants raffolent souvent des croque-monsieur et les plus grands se laissent facilement séduire par un bagel. Mais, faut-il accorder toute sa confiance à ces pains industriels. Pain de mie, bagels ou burgers, 60 millions de consommateurs a analysé méticuleusement 28 références de pains industriels (grandes marques et distributeurs). Si 25 des 28 produits sont estampillés d’un Nutri-score A ou B, ils contiennent presque tous une importante quantité de sel et de sucres ajoutés.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le sel peut être notre allié, mais il peut être aussi notre pire ennemi"

Objectif ? Déterminer la présence de pesticides et de mycotoxines. Les résultats complets sont à retrouver en kiosque dans le numéro de septembre 2021 de 60 Millions de consommateurs. Tout d’abord, les analyses ont mis en avant la présence de résidus de pesticides dans la plupart des références. Aucun produit ne dépasse les limites autorisées.

Attention à la cyperméthrine

Du côté du pain de mie, carton rouge pour la marque Harry’s qui affiche trois résidus dans son "American sandwich 7 céréales". Parmi eux, le magazine a repéré la présence de cyperméthrine, un herbicide classé irritant et potentiel perturbateur endocrinien. Ce dernier a également été retrouvé dans des pains pour hot-dog et des bagels à garnir. La majorité des pains pour hot-dog et des bagels n’échappent pas à cette contamination. Des traces de cyperméthrine ont notamment été détectées dans les "Pains Hot Dog" de la Fournée dorée, dans les "Bagels sésame" de marque U et dans les "Bagels sésame à garnir" Auchan.

"Parmi les autres résidus trouvés dans les pains de mie, nos analyses ont identifié le butoxyde de pipéronyle, un synergisant très utilisé dans les cultures céréalières. Si son usage, reconnu sans danger, permet de réduire l’utilisation de molécules actives, il n’en reste pas moins une substance indésirable", résume 60 millions de consommateurs.

De plus, l’association de consommateurs a également rapporté la présence de résidus de pesticides dans neuf des dix pains pour burger testés, dont certains bios. Dans le viseur depuis plusieurs mois, aucune trace d’oxyde d’éthylène n’a été détectée dans les produits contenant du sésame. De plus, les différents produits ne contenaient pas de mycotoxines susceptibles de provoquer des vomissements, une anémie, etc.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles