Pesticides : pourquoi les écolos sont dégoûtés de la proposition du gouvernement

Anthony Berthelier
David Cormand d'EELV, Nicolas Hulot et Yann Arthus-Bertrand ont tous réagi au décret anti-pesticides proposé par le gouvernement.

POLITIQUE - “J’ai d’abord cru à une fake news.” La toute première réaction de Daniel Cueff, le maire de Langouët ayant imposé un arrêté à ce sujet, à l’annonce de la volonté gouvernementale de promulguer un décret imposant une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations en dit long sur la déception de certains élus et défenseurs de l’environnement. L’intention de légiférer n’est évidemment pas en cause, mais les distances de cinq et dix mètres choisies par les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique font bondir. 

“Dérisoire”, pour Nicolas Hulot, “poisson d’avril” pour Yann Arthus-Bertrand.... les écologistes politiques comme médiatiques n’ont pas caché leur grande déception. Emmanuel Macron “passe à côté de quelque chose pour devenir un grand président”, a même estimé le photographe engagé, président de la fondation GoodPlanet. 

Même abattement du côté des ONG qui jugent la distance retenue “insuffisante.” “Les mesures proposées sont vraiment insuffisantes, au vu de ce que dit l’Anses, au vu des études scientifiques”, estimait notamment Thibault Leroux, chargé de mission agriculture à France Nature Environnement, quelques secondes après la confirmation du gouvernement.

Alors pour déminer la situation, les cadres de La République en marche défendent cette décision en se retranchent derrière l’avis des scientifiques de l’Anses qui prônaient effectivement cette solution. Alors pourquoi, malgré une décision que beaucoup reconnaissent comme “historique” -à l’image du patron EELV David Cormand- le sentiment de grande déception domine-t-il largement chez les écologistes?

Que veut le gouvernement? 

Pour expliquer cette réaction, il convient de revenir sur ce qu’a décidé l’exécutif en détail. “Le gouvernement va soumettre à consultation lundi un projet de décret qui part des recommandations scientifiques de l’Agence nationale de sécurité sanitaire”, a ainsi indiqué samedi 7 septembre un porte-parole du ministère de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post