Des pesticides autorisés de longue date en Europe potentiellement dangereux ?

·1 min de lecture

Ils s'appellent l'hydrazide maléique, le buprofézine, la mésotrione ou le flazasulfuron. Autant de pesticides utilisés en France qui sont autorisés par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et utilisés, en particulier en France, rapporte Le Monde. Or selon l'ONG PAN Europe, les risques sur la santé des consommateurs sont bien réels. Pour le premier d'entre eux, l'hydrazide maléique, son caractère cancérogène a été reconnu par l'Union européenne. Mais d'après l'ONG, le produit a été approuvé une nouvelle fois par l'EFSA pour une durée de quinze ans en 2017. En France, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a même autorisé cinq préparations qui en contiennent. Nos confrères rappellent que l'herbicide est notamment utilisé pour la culture des oignons, des pommes de terre ou des carottes et que son usage ne fait qu'augmenter au fil des ans, doublant notamment entre 2009 et 2016.

Or d'après certaines analyses, des résidus ont été retrouvés dans des aliments. Mais pour l'EFSA, il ne dépasse pas le seuil génotoxique qui permettrait de le classer comme cancérogène. Cette idée est dénoncée par des chercheurs pour qui ce genre de produits peuvent agir "'sans seuil". Ce qui pose problème, rappelle Le Monde, quand on sait que les directives européennes excluent tout contact humain avec les pesticides.

>> A lire aussi - Leurs lampes UV boostent la vigne sans user de pesticides

A travers la mise en avant de ces 12 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : les fabricants de vaccins priés de partager leurs vaccins avec Covax
Réforme des retraites : pas avant la fin du quinquennat mettent en garde les syndicats
Nucléaire : l’enrichissement de l'uranium en Iran “proche du niveau d'armement", alerte l’AIEA, la situation est “grave”
L’UE ne doit plus être “prise en otage”, l’Allemagne veut la fin du veto
"Sale négresse" : Carrefour porte plainte après des insultes racistes visant une caissière

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles