Les perturbateurs endocriniens, responsables méconnus de maladies professionnelles

Ils peuvent être partout. Dans l'alimentation, les cosmétiques, les pesticides, les matières plastiques. Les perturbateurs endocriniens atteignent la santé de tous, mais surtout des personnes qui travaillent en contact avec.

Si les perturbateurs endocriniens ébranlent les clients des produits qui en contiennent, les risques sont encore plus élevés pour ceux qui les produisent ou les utilisent au quotidien: agriculteurs, coiffeurs, agents de nettoyage, ouvriers de production d'objets ou d'emballages plastifiés, personnels de l'industrie pharmaceutique... A force de les manipuler, ils sont contaminés par voie cutanée ou respiratoire en inhalant les poussières.

Stérilité et cancers

Or les perturbateurs endocriniens sont des agents chimiques qui jouent sur les hormones. En les attaquant, ils ont le pouvoir de bloquer ou de modifier leur action. Ils sont donc à l'origine de problèmes de fertilité ou de développement de cancers. Ils sont présents dans les produits que nous consommons depuis des décennies.

Pour autant, leurs nuisances sont encore mal connues, notamment sur les gens qui travaillent quotidiennement en contact avec le bisphénol A, présent dans les biberons, bouteilles, emballages alimentaires, supports audio et vidéo, équipements automobiles, revêtements de canettes et boîtes de conserve, équipement électroménager, peintures, encres d’imprimerie… Et ses cousins moins connus.

Sphère intime

D'abord, parce que les troubles de la reproduction qu'ils entraînent comme la stérilité, les fausses couches ou les malformations des bébés, ont longtemps été perçus comme relevant de la sphère intime, et...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages