Les pertes des compagnies aériennes dépasseront les 51 milliards de dollars en 2021

·1 min de lecture

Les pertes cumulées des compagnies aériennes seront plus importantes que prévu en 2021 en raison du Covid-19. C’est ce qu’a affirmé ce lundi 4 octobre 2021 l’Association internationale du transport aérien à l'occasion de son assemblée générale annuelle.

Les pertes des compagnies aériennes devraient atteindre 51,7 milliards de dollars cette année, c’est environ quatre milliards de plus que les précédentes estimations. L’IATA a également révisé à la hausse les pertes subies en 2020 : près de 138 milliards de dollars.

La reprise du trafic aérien sera contrastée selon les grandes zones d’activité. Les compagnies américaines, qui bénéficient d'un solide marché intérieur, s’en sortiront mieux. Elles vont même gagner de l'argent l’an prochain.

Cela ne sera pas le cas par exemple des compagnies européennes. Ces dernières, très exposées aux vols intercontinentaux, resteront dans le rouge en 2022 en raison des fermetures de frontières et des restrictions sanitaires. Malgré cet horizon encore sombre, le ciel s’éclaircit un peu après l’annonce des États-Unis d’ouvrir leurs frontières début novembre, les voyages vers ce pays sont parmi les plus rentables pour les compagnies.

Malgré les difficultés liées à la pandémie, le secteur vient de s'engager à atteindre la neutralité carbone en 2050 en misant sur les progrès technologiques.

►À lire aussi : L'industrie du tourisme mondial a perdu 320 milliards de dollars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles