Pertes blanches : causes et traitements

![CDATA[Pixland]]

Les pertes blanches sont normales et ne doivent pas vous inquiéter. Elles témoignent simplement du bon fonctionnement des organes génitaux de la femme.

Les pertes blanches, aussi appelées leucorrhées, sont des pertes non sanglantes de l’appareil génital. Il s’agit d’un phénomène physiologique tout à fait naturel. Les pertes blanches sont liées à la muqueuse vaginale et à la glaire sécrétée par le col utérin. Elles commencent à la puberté et s’arrêtent à la ménopause.

Comment savoir si nos pertes blanches sont normales ?

pertes blanches sont transparentes ou laiteuses, blanches ou jaune clair et sans odeur. Leur volume n’est pas un indicateur d’un éventuel problème. En effet, ce dernier varie en fonction de plusieurs éléments, par exemple :

  • le cycle menstruel ;

  • la grossesse ;

  • les contraceptifs oraux.

pertes blanches abondantesVous avez peut-être remarqué une augmentation de ces . C’est normal ! A cette période, le col s’ouvre et la glaire qui sert à recevoir les spermatozoïdes est sécrétée, pour leur permettre de passer le col pour aller jusqu’à l’ovule.

pertes blanches avant les règlesA tout moment de votre cycle, vous pouvez observer des . Il s’agit en fait de pertes blanches mêlées à du sang vieilli qui s’est accumulé dans la cavité de l’utérus. Pas de raison de s’inquiéter, tant que ces dernières ne sont pas accompagnées de symptômes inhabituels :

  • une mauvaise odeur ;

  • des douleurs abdominales aiguës ;

Lire la suite sur Topsante.com

Dépression sévère : une dose unique de psilocybine efficace chez des patients résistants au traitement
Malaise vagal : causes, symptômes, comment réagir ?
Covid-19 : quels sont les symptômes en fonction des doses de vaccin que vous avez reçues ?
Le jeûne intermittent perturbe-t-il les hormones féminines ? Ce qu'en dit la Science.
Crise des services de pédiatrie : le ministre de la Santé annonce finalement une enveloppe "de l'ordre de 400 millions d'euros"