Pertes pour les agriculteurs, régions touchées, aides de l'Etat... Ce que l'on sait de l'épisode de gel qui a frappé la France

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le monde agricole est en état d'urgence. Les cultures de nombreuses régions, du nord de la France à la vallée du Rhône en passant par le Sud-Ouest, ont été touchées par un violent épisode de gel après la vague de froid ressentie ces derniers jours. Le ministre de l'Agriculture a déclenché, dans la soirée du jeudi 8 avril, le régime de calamité agricole et craint des "pertes importantes".

Julien Denormandie évoque une "situation tout à fait exceptionnelle", compte tenu du phénomène qui a frappé une grande partie de la France, à la différence d'autres années où de tels aléas climatiques à cette période sont plus localisés. "Quand il y a des températures aussi exceptionnelles, personne n'y peut rien. La nature s'impose à nous", regrette Christiane Lambert, présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), interrogée par franceinfo.

Presque tous les départements touchés

Le gel a provoqué cette semaine de gros dégâts dans "presque tous les départements", annonce la présidente de la FNSEA. Christiane Lambert cite les territoires où les dégâts sont les plus importants : le nord de la France, où "40 000 hectares de betteraves ont gelé" et où les colzas n'ont pas "résisté", la Touraine, la Saône-et-Loire, la vallée du Rhône, le Vaucluse, la Dordogne, la Bourgogne ou encore la Gironde.

De nombreuses autres régions ont été touchées, selon France Bleu, du Loiret à la Drôme en passant par le Berry, la Corrèze, le Tarn, le Gers. Pour le vignoble, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi