Perte d’audition : s’appareiller contre la démence

Andrey_Popov/Shutterstock.com

Porter un appareil auditif pour des problèmes d’audition liés au vieillissement aiderait à conserver plus longtemps de meilleures fonctions cérébrales.

En vieillissant, les problèmes auditifs sont un phénomène naturel. De récents travaux ont montré qu’une perte d’audition liée à l’âge était un facteur de survenue d’une démence. Des chercheurs britanniques reprennent la balle au bond et expliquent qu’en appareillant les personnes touchées par une déficience auditive, cela participe à conserver leurs capacité cognitives.

Pour en arriver à ce conseil, ces scientifiques de l’Université d’Exeter et du King’s College de Londres ont étudié 25 000 personnes âgées de plus de 50 ans. Ils ont séparé les participants en 2 groupes. En leur faisant passer des tests cognitifs tous les 2 ans, les auteurs ont repéré que les personnes appareillées obtenaient de meilleurs scores, qu’il s’agisse de questions de mémoire ou d’attention.

« Notre travail est l’une des plus grandes études à s’intéresser à l’impact d’un appareillage auditif et suggère qu’il pourrait réellement protéger le cerveau », précise le Dr Anne Corbett, principale auteure de ce travail.

Encore faut-il faire accepter à certains leur surdité. En France en effet, la perte auditive reste un tabou. « Etre appareillé, encore pour certains, fait vieux et demeure psychologiquement mal vécu », explique l’association JNA. Pour ces personnes, la presbyacousie, cette surdité progressive liée au vieillissement devient synonyme d’isolement…