Perte de cheveux et libido sont aussi des symptômes de la Covid longue

En suivant plus de 400.000 personnes atteintes de la Covid longue, les scientifiques de l'université de Birmingham ont pu dresser la liste des symptômes qu'elles étaient les plus susceptibles de contracter douze semaines après l'infection initiale. Plus 100 symptômes différents ont été rapportés par les participants mais les scientifiques ont fait des analyses statistiques sur les 62 les plus fréquents.

Covid long : des foyers de virus cachés dans les intestins responsables de la persistance de symptômes ?

Ainsi, ils ont aussi calculé les symptômes que les personnes atteintes de la Covid longue avaient beaucoup plus de risque de contracter. Le facteur de risque le plus élevé concerne l'anosmie, une conséquence désormais bien connue de la Covid-19, suivie d'une perte anormale des cheveux, d'éternuements, de problème d'éjaculation, d'une baisse de la libido et d'un essoufflement au repos. Ces résultats ont été publiés dans Nature Medecine.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles