Persuadé d'avoir le coronavirus, un Indien se suicide

Pensant souffrir du coronavirus, un Indien de 50 ans s'est pendu dans le sud du pays.

Une paranoïa menant à un geste fatal. Mardi, un Indien de 50 ans s'est pendu dans le district de Chittoor, dans l'État de l'Andhra Pradesh, dans le sud du pays, persuadé d'être atteint par le coronavirus. Les médecins lui avaient diagnostiqué une infection virale et conseillé de porter un masque sur le visage pour éviter toute contamination de son entourage, mais il n'était atteint d'aucun symptôme correspondant au coronavirus. «Tous ses examens étaient normaux, à l'exception d'une infection urinaire pour lequel un traitement lui a été recommandé, a expliqué à l'AFP M. Penchalaiah, un responsable de santé du district. Mais il a paniqué et a déchiré les rapports de résultats. Il s'est ensuite suicidé.» Après avoir regardé des vidéos montrant des patients chinois atteints par le virus, le quinquagénaire s'est convaincu d'être touché par le même mal.

À lire : La Chine dépêche une enquête sur le médecin lanceur d'alerte décédé

Selon les témoignages de sa famille auprès du «Times of India», K Bala Krishna était rentré chez lui dimanche en leur assurant être atteint par le coronavirus, leur ordonnant de ne pas s'approcher de lui. «Mon père a regardé des vidéos parlant du coronavirus toute la journée lundi et a dit qu'il avait des symptômes similaires. Il nous a agressés quand nous avons essayé de lui dire qu'il ne souffrait pas de la maladie mortelle», a assuré son fils. K Bala Krishna leur aurait jeté des pierres pour les tenir à distance. Le lendemain, le père de trois enfants s'est pendu à un arbre situé non loin de la tombe de sa mère.

Trois cas de coronavirus en Inde

Le fils du quinquagénaire a appelé le gouvernement indien à «mener une campagne de sensibilisation sur le coronavirus pour que personne au-delà de mon(...)


Lire la suite sur Paris Match