Les perspectives économiques pour le Mali revues à la baisse par la Banque mondiale

La Banque mondiale revoit à la baisse ses perspectives économiques pour le Mali. D'après une note intitulée « Renforcer la résilience en période d'incertitude », publiée, en avril et rendue publique ce week-end, la croissance malienne devrait stagner en 2022. Elle risque même de passer en négatif. Deux facteurs expliquent ces mauvais résultats : l'extension des violences armées et les sanctions économiques de la Cédéao.

Depuis 2012, le nombre de décès au Mali a été multiplié par quatre et les évènements violents multipliés par six.

D'abord dans le Nord, l'insécurité a gagné le centre du pays, une région agricole cruciale, et plus récemment certains centres économiques du Sud. La Banque mondiale estime que la crise a coûté 23 % du produit intérieur brut (PIB) du Mali entre 2012 et 2018.

Les régions touchées perdent ainsi des emplois non-agricoles. Les ménages dépendent de plus en plus de la petite agriculture vivrière, elle-même mise à mal par la pression foncière et le changement climatique.

En 2021, le taux de pauvreté atteint les 44,4 %, soit deux points de plus qu'en 2019.

L'insécurité affecte aussi les finances des collectivités locales qui ne fournissent plus les services sociaux de base. Dans la région de Kidal par exemple, le taux de vaccination est tombé à moins de 1%. L'État malien, quant à lui, a plus que doublé ses dépenses militaires, en dix ans, au détriment des dépenses de développement.

À lire aussi: L'économie malienne se réoriente face aux sanctions et aux défauts de paiement

Autre facteur négatif, celui des sanctions de la Cédéao. La Banque mondiale estime que leur maintien sur deux trimestres ou plus, risque de replonger le pays en récession.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles