Personnes déplacées: les dix crises les plus négligées au monde se trouvent en Afrique

Dans le contexte de la 77e Assemblée générale des Nations unies, marquée par une polarisation sur l'Ukraine et la Russie, l’Afrique semble passer au second plan. Pourtant, c’est sur son sol que les 10 crises de déplacement de population les plus négligées au monde se sont produites l’an dernier.

Selon une ONG norvégienne d’aide aux réfugiés qui identifie chaque année les dix crises les plus négligées au monde, celles-ci étaient, pour la première fois, toutes situées en Afrique en 2021. Le Norwegian Refugee Council (NRC) mesure les situations en fonction de trois variables : « le manque de volonté politique internationale, le manque d’aide humanitaire et le manque d’intérêt des médias ».

Les pays les plus oubliés en 2021 sont dans cet ordre : la République démocratique du Congo (RDC), le Burkina Faso, le Cameroun, le Soudan du Sud, le Tchad, le Mali, le Soudan, le Nigeria, le Burundi et l’Éthiopie. « Avec la polarisation autour de la guerre qui se déroule en Ukraine sur le sol européen, je crains que la souffrance africaine ne passe encore un peu plus à l’arrière-plan », alerte Jan Egeland, le secrétaire général de NRC.

La RDC, un cas d’école

► À lire aussi: RDC: les déplacés des affrontements entre le M23 et l’armée dans la précarité totale

Terrorisme et migrations, priorités des donateurs au Sahel


Lire la suite sur RFI