"Personne n'est grugé" : le Pr. Gilles Pialoux tord le cou aux fake news

·1 min de lecture

115 829, c'est le nombre de décès liés au Covid-19, enregistrés en France, depuis le 1er mars 2020. "On a eu une deuxième vague très dévastatrice. [...] Même si ça agace sur les réseaux sociaux, c'est grâce à la vaccination et au pass sanitaire que nous avons pu tamponner cette quatrième vague", a affirmé le professeur Gilles Pialoux au micro de BFMTV. À travers l'Hexagone, à ce jour, 46,95 millions de personnes sont entièrement vaccinées, pourtant si l'indice est passé sous la barre des cent, "on est à 95 pour 1000", c'est "quand même une circulation virale qui continue et qui peut entraîner des mutations". En conséquence, le pass sanitaire est toujours de mise.

Une mesure qui déclenche donc sur les réseaux sociaux des vagues d'indignation et de protestation de la part des Français qui se sentent "grugés" par le système et les laboratoires pharmaceutiques. Et devant ces réactions, le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Tenon a tenu a rappeler que "personne n'est grugé" : "Il faut tordre le cou aux fake news. Depuis le début, ces vaccins ont été développés pour protéger contre les formes graves, contre le passage en réanimation et contre la mortalité. Et en plus est venu un variant qui a rendu plus compliqué la réponse immunitaire. Il n'y a pas de tromperie là-dessus. C'est le virus qui nous a trompé."

Le Pr Gilles Pialoux a profité également de son passage sur la chaîne d'information en continu pour rappeler que la seconde vague "n'était pas moins forte que (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Alex Goude cash sur son divorce : "Mon coming-out est la raison"
Marine Le Pen : cette bourde « d'amateur » commise par un de ses proches
"Si le coronavirus vient, tu le butes" : Olivier Véran justifie la 3e dose
Mort de Filip Nikolic : 12 ans après, sa fille Sasha a le cœur serré…
"Jalil m'a fait découvrir le métro" : ce drôle de rêve que Laeticia Hallyday a pu réaliser à 46 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles