"Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat", estime François Fillon

franceinfo, France 2


François Fillon reste droit dans ses bottes. Invité dimanche 5 mars du journal de 20 heures de France 2, quelques heures après son discours du Trocadéro, le candidat Les Républicains a défié les cadres de son parti qui tentent de l'écarter en raison de ses ennuis judiciaires. "Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat", a martelé l'ancien Premier ministre.

"Je ne vois pas de raison de me retirer"

"J'écoute ce qu'on me dit. Démocratiquement, j'ai été désigné. J'ai 1500 parrainages. J'ai ma campagne qui se déroule, malgré les défections, donc personne n'a pas le pouvoir de m'obliger à retirer ma candidature. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas prêt à dialoguer. Mais cela veut dire que c'est ma décision", a développé le député de Paris.

Relancé par Laurent Delahousse sur un éventuel retrait, François Fillon a répondu par la négative. "Je ne vois pas de raison de le faire. Je pense profondément que le retrait de cette candidature aboutirait à une impasse politique pour ma famille politique. Toute candidature improvisée aujourd'hui à 50 jours de l'élection présidentielle, avec un projet qui ne serait pas un projet de rupture, pas radical comme celui que j'ai proposé, conduirait à un échec", a-t-il développé.

Retrouvez cet article sur Francetv info

François Fillon à l'offensive du Trocadéro
VIDEO. "Je ne vois pas de raison de me retirer" : Regardez l'intégralité de l'interview de François Fillon sur France 2
François Fillon : cinq jours de bras de fer
Syrie : la cité antique de Palmyre défigurée par la guerre
Les 5 infos de la présidentielle aujourd'hui : Juppé renonce, Hollande remplit son "ultime devoir", Hamon reste inaudible

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages