"Personne n’a été tendre avec moi" : Laurence Boccolini revient sur ses débuts dans "Tout le monde veut prendre sa place"

France 2

C’était un pari risqué mais il semble gagnant. Le 9 août dernier, Laurence Boccolini remplaçait Nagui à la présentation de l’émission Tout le monde veut prendre sa place. Pour beaucoup de téléspectateurs, succéder au présentateur vedette de France 2, qui a animé le jeu durant quinze ans, était mission impossible. Mais un an plus tard, l’ancienne présentatrice du Maillon Faible a trouvé son public et son rythme de croisière. Elle a d’ailleurs accepté de revenir, dans les colonnes de nos confrères du Parisien, sur ses débuts compliqués et a tenu à dresser le bilan de sa première année à la tête de l’émission.

À lire également

Laurence Boccolini sous la menace d'être "remplacée" sur France 2 : "j'en ai pris plein la tête"

"Le pari était risqué pour la chaîne", s’est souvenue l’animatrice en préambule. "Au bout d’un an, mes patrons me disent que c’est réussi. Les audiences (1,5 million de téléspectateurs en moyenne) nous montrent que nous avons trouvé notre rythme et notre public. Pourtant, les débuts étaient très durs à vivre parce que personne n’a été vraiment tendre avec moi, ni avec l’émission. C’était très violent. La première semaine n’était pas terminée que certains disaient...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles