Persistance du coronavirus, retour cyclique, disparition : quels scénarios après l'épidémie ?

France 2

Le SARS-CoV-2, toute la planète l'a sous-estimé. A la fin du mois de mars 2020, l'épidémie de coronavirus a déjà fait 40 000 morts dans le monde. A cause de ce nouveau virus, 3 milliards d'êtres humains sont cloîtrés chez eux. C'est en effet la seule stratégie qui, pour le moment, semble fonctionner. Dans les pays d'Asie où un confinement général a été imposé, il perd du terrain. Mais il est encore loin de s'avouer vaincu.

La seule solution pour en venir à bout serait un vaccin – ou, plus radical, l'immunité collective : si au moins la moitié de la population mondiale était contaminée, on estime que la production d'anticorps serait suffisante. Au sein d'une population immunisée, le virus ne pourrait plus se répliquer et disparaîtrait.

Trois scénarios envisageables

Tel est le premier des trois scénarios envisageables une fois que l'on sera repassé en dessous du seuil épidémique. C'est ce qui s'est passé en 2003, lors de l'épidémie de SARS-CoV-1.

D'après les explications de la virologue Mylène Ogliastro, directrice de recherche à l'INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement), il existe deux autres possibilités : "Le deuxième scénario est la persistance du virus dans des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi