« Perseverance » : la planète Mars livre ses premiers sons

Par Chloé Durand-Parenti
·1 min de lecture
L'instrument franco-américain SuperCam est majoritairement juché sur le mât du rover. 
L'instrument franco-américain SuperCam est majoritairement juché sur le mât du rover.

C'est le premier bilan du séjour de l'instrument franco-américain SuperCam à la surface de Mars, et il est excellent ! Le couteau suisse du rover Perseverance a passé avec succès l'ensemble des tests menés pour vérifier qu'il était toujours en parfait état de marche. Les premiers résultats de l'instrument stratégique pour la mission Mars 2020 se révèlent largement à la hauteur des espérances. Tout va donc pour le mieux pour l'équipe de SuperCam, dont les composantes françaises et américaines se relaient aux commandes de leur instrument depuis Toulouse et Los Alamos, tous les deux ou trois jours, et qui, d'ici un mois, se passeront la main de semaine en semaine.

Au troisième jour martien (Sol 3) de cette mission, la caméra de l'instrument SuperCam, héritée de la ChemCam de Curiosity, mais perfectionnée par l'ajout d'un zoom, a pris de premières photographies des cibles de calibration colorées qui se trouvent à l'arrière du rover. On y découvre une exceptionnelle résolution permettant de voir des grains de poussière de moins de 100 microns, soit un dixième de millimètre, grosso modo la taille d'un cheveu.

À LIRE AUSSI« Perseverance » : premier tour de piste sur la planète Mars

Comparée aux autres caméras de Perseverance, celle de SuperCam est une sorte de microscope pouvant opérer à grande distance. On voit ici le niveau de détails qu'elle peut atteindre sur une pierre photographiée par les principales autres caméras du rover, la caméra de navigation NavCam qu [...] Lire la suite