Persévérance, le voilier ravitailleur de Polar Pod, dévoilé par Jean-Louis Étienne

·2 min de lecture

Les chercheurs manquent de données in situ sur l’océan Austral. C’est à partir de ce constat que Jean-Louis Étienne a imaginé le Polar Pod, un vaisseau vertical destiné à dériver du côté de l’Antarctique pendant pas moins de trois ans. Une expédition qui nécessitera d’organiser des relèves d’équipage tous les deux mois. Grâce à un navire avitailleur que le médecin-explorateur et aventurier vient de présenter.

Il a été baptisé Persévérance. Un voilier en aluminium de 42 mètres de long pour 11 mètres de large dont les mâts culmineront à 33 mètres de hauteur. S’appuyant sur ses voiles et sur un moteur, il naviguera à une vitesse cible de 10 nœuds, soit un peu moins de 20 kilomètres par heure. À son bord, un équipage de huit marins. Et la capacité d’accueillir 12 passagers en cabine.

Pour naviguer sur l’océan Austral

Le voilier Persévérance a été spécialement conçu pour la navigation dans les océans polaires. Il permettra à la fois le ravitaillement de Polar Pod et la relève de ses équipages. Grâce à la possibilité de faire varier le tirant d’eau, l’opération pourra se dérouler quand la mer sera plate, grâce à un zodiac ou sur une mer plus agitée, grâce à un treuil.

La construction de Persévérance devrait être lancée dès février prochain du côté des chantiers Piriou, dans le Finistère. Sa mise à l’eau est prévue, quant à elle, pour mars 2023. Le voilier ravitailleur pourra ensuite partir des ports de la région australe comme celui de Kerguelen, d’Adélaïde, d’Ushuaia ou de Cape Town. Et lorsqu’il ne sera pas utilisé pour une mission de ravitaillement de Polar Pod, il pourra emmener des passagers dans les cinquantièmes hurlants, sur la banquise...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles