Perrine Prunier, Miss Normandie 2022 et future commissaire de police : «C'est compatible»

© Comité Miss Normandie/Boutamtam

Elue en octobre dernier, Perrine Prunier (23 ans) porte fièrement l'écharpe de Miss Normandie. Elle se prépare aujourd'hui à l'élection de Miss France 2023, qui se tiendra le 17 décembre à Châteauroux.

Présentez-vous en quelques mots ?
Perrine Prunier. Je suis une personne optimiste et très sociable. On dit souvent de moi que je suis ambitieuse.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans cette aventure ?
Pour avoir l’opportunité de m’exprimer en tant que femme et défendre les causes et valeurs qui me tiennent à coeur. C’est également une manière pour moi de m’assumer pleinement et de représenter ma si belle région qu’est la Normandie.

Vous avez été élue après une première tentative il y a deux ans...
Je me suis inscrite pour la première fois à la suite d'un défi avec une copine. Je ne connaissais pas du tout l'univers des Miss et ça m'a bien plu, j'ai fini troisième dauphine. J'ai eu envie de retenter l'aventure pour décrocher la couronne, même si j'ai hésité. On a peur d'un nouvel échec mais j'ai travaillé sur moi, toute seule, sur mes points faibles comme la prise de parole et j'ai pris confiance. J'étais plus armée la seconde fois.

Avant de participer au concours, vous vous êtes lancée dans des études de droits, pourquoi ?
J'ai terminé mon cursus universitaire et il me reste un concours à passer l'année prochaine, après les Miss, pour devenir commissaire de police et rejoindre la brigade de protection de la famille. C'est une vocation que j'aie depuis mes 12 ans, après avo...


Lire la suite sur ParisMatch