Perquisition en cours chez Mimi Marchand, la reine des paparazzis

·1 min de lecture
Mimi Marchand, la patronne de BestImage, avait conseillé le couple Macron de façon officieuse pendant la campagne présidentielle de 2017.
Mimi Marchand, la patronne de BestImage, avait conseillé le couple Macron de façon officieuse pendant la campagne présidentielle de 2017.

Michèle Marchand, dite « Mimi », patronne de l'agence de paparazzis Bestimage et conseillère officieuse du couple Macron pendant la campagne présidentielle 2017, fait l'objet d'investigations ouvertes pour association de malfaiteurs et subornation de témoins. Des perquisitions sont en cours à son domicile de Neuilly.

La garde à vue de Michèle Marchand doit commencer en fin de journée. Selon une source interrogée par Le Point, cette perquisition s'inscrirait en marge de l'affaire libyenne. Les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption (OCLCIFF) chercheraient à éclaircir le rôle de Mimi Marchand dans la subite rétractation de Ziad Takieddine, homme d'affaires et principal accusateur de Nicolas Sarkozy dans le dossier du supposé financement libyen de la campagne présidentielle de 2007.

Subite rétractation de Ziad Takieddine

Dans une interview à Paris Match, donnée depuis le Liban en novembre 2020, le sulfureux intermédiaire avait lâché, contrairement à ses précédentes déclarations : « Sarkozy n'a pas touché un centime, cash ou pas cash, pour l'élection présidentielle. » Ses propos, confus, avaient été filmés dans une courte vidéo par un photographe proche de Mimi Marchand, avant d'être diffusés sur BFMTV.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Le livre sur Mimi Marchand qui fait trembler l'Élysée

Contacté, le Parquet national financier (PNF) n'a pas donné suite à nos sollicitations. Interrogé sur cette histoire dès le 10 décembre, le PNF n'avait pas souhaité com [...] Lire la suite