Perquisition chez Donald Trump : 184 documents classifiés dont 25 «Top Secret» ont justifié l'intervention du FBI

Steve Helber/AP/SIPA

Le ministère de la Justice américain a rendu public l'acte de procédure qui a justifié la perquisition du FBI au domicile de Donald Trump.

C'est la présence de documents extrêmement confidentiels dans des cartons récupérés chez Donald Trump qui a provoqué la perquisition de la police fédérale américaine (FBI) dans la résidence de l'ex-président, révèle un document judiciaire publié vendredi.

Cet acte de procédure, écrit avant la perquisition du 8 août afin d'en obtenir l'autorisation, expose les raisons pour lesquelles les enquêteurs fédéraux ont jugé nécessaire cette opération de police, absolument inédite pour un ancien président et à l'origine d'une tempête politique.

Lire aussi:Perquisition du FBI: Trump demande la nomination d'un expert indépendant

Le ministère de la Justice américain, contraint à cette divulgation par un juge, en a caviardé une très grande partie afin de protéger l'enquête.

En février, les équipes de Donald Trump avaient remis 15 boîtes de documents qu'il avait emportées en quittant la Maison Blanche à l'agence nationale des archives, chargée de consigner pour l'histoire les activités présidentielles.

C'est après avoir examiné ces cartons que le FBI, convaincu que l'ancien président conservait en Floride d'autres documents classifiés, dans des conditions potentiellement inappropriées, a décidé de perquisitionner, saisissant à cette occasion une trentaine d'autres boîtes de documents.

L'acte de procédure publié vendredi dresse, entre deux passages biffés de noir, un inventaire partiel de ces dossiers reçus en février, qui ont alarmé la police fédérale: 184 documents classifiés, dont 25 portant la mention "Top Secret", le plus haut degré de confidentialité.

Particulièrement frappant: certains de ces documents comportaient le signe "HCS", qui dans le langage de la communauté du renseignement américain désigne les informations fournies(...)


Lire la suite sur Paris Match