Perpignan: 1.200 manifestants défilent contre la vaccination et le pass sanitaire

·2 min de lecture

Quelque 1.200 personnes ont manifesté samedi à Perpignan contre la vaccination et le pass sanitaire, scandant "Macron démission" ou "liberté, liberté" alors que la préfecture multiplie les mesures pour contenir l'explosion des cas de Covid-19 dans le département.

Quelque 400 personnes s'étaient rassemblées en milieu de matinée devant la préfecture avant de défiler dans le centre historique de la cité catalane, ont constaté des journalistes de l'AFP. En début d'après-midi, un défilé plus important, estimé à 1.200 personnes selon la préfecture, a parcouru la ville.

"C'est donc ça, la démocratie en France", pouvait-on lire sur une pancarte tenue par une jeune femme.

Une autre manifestante tenait un carton sur lequel elle avait écrit: "Non à la vaccination obligatoire. La liberté vaccinale est un droit. Ne touchez pas à nos enfants".

Plusieurs personnes arboraient des étoiles jaunes sur leur T-shirt et portaient des pancartes faisant un parallèle entre la traque des juifs et celle, selon eux, contre les opposants aux vaccins.

Un manifestant en treillis, particulièrement énervé, s'en est pris verbalement à deux journalistes de l'AFP. "Pourquoi vous mentez, les journalistes? Pourquoi vous le dites pas qu'on est en dictature? Vous êtes complices!", a-t-il lancé, avant de menacer de leur "péter la gueule" si elles ne quittaient pas les lieux.

Frontalier de l'Espagne et très touristique, le département des Pyrénées-Orientales enregistre une explosion fulgurante des cas de Covid-19 et, avec plus de 250 cas pour 100.000 habitants, détient le taux d'incidence le plus élevé de métropole.

La préfecture a imposé à partir de samedi et jusqu'au 2 août dans tout le département le port du masque dans les espaces publics, sauf sur la plage et les grands espaces naturels. Il est également interdit de consommer des boissons alcoolisées sur l'espace public en dehors des restaurants et bars.

Nouveau tour de vis samedi des services de l'Etat avec la fermeture dès 23H00 des bars, restaurants, établissements de plage et épiceries de nuit des Pyrénées-Orientales. La mesure sera effective à partir de dimanche soir jusqu'au 2 août.

Les contaminations se produisent la plupart du temps "lors d’évènements festifs ou de rassemblements dans les bars, qui ont été répertoriés en Espagne mais également dans le département", relève l'Agence régionale de santé.

La Catalogne voisine est frappée de plein fouet par une nouvelle vague de contaminations.

Le 12 juillet, l'Occitanie avait été la première région de métropole à dépasser le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants. Aujourd'hui, le taux d'incidence régional a quasiment doublé et frôle les 90 cas pour 100.000 habitants.

cor-mer-cpy/rhl

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles