Perpignan : à la suite d’une blague, des parents privés de leur bébé

·1 min de lecture
À la suite de la blague, l'interlocuteur du couple a rapidement alerté la police municipale de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, pensant que les deux parents, issus de la communauté des gens du voyage, voulaient réellement vendre l'enfant. 
À la suite de la blague, l'interlocuteur du couple a rapidement alerté la police municipale de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, pensant que les deux parents, issus de la communauté des gens du voyage, voulaient réellement vendre l'enfant.

« Elle est belle, ma fille, je vous la vends ! Mais attention, elle n'a pas de prix ! » Une blague qui a viré au cauchemar? Vendredi dernier, lors d'une discussion avec une connaissance, une femme, accompagnée de son mari, plaisante au sujet de son bébé de quatre mois. Une plaisanterie, mal interprétée, qui a engendré le placement de l'enfant en pouponnière, rapporte France 3 Occitanie.

À la suite de la blague, l'interlocuteur du couple a rapidement alerté la police municipale de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, pensant que les deux parents, issus de la communauté des gens du voyage, voulaient réellement vendre l'enfant.

Originaires du nord de la France, les deux parents, qui s'étaient rendus à Perpignan pour un mariage, ont été arrêtés et mis en examen. La juge a alors formulé une ordonnance de placement provisoire du nourrisson, qui a été envoyé en pouponnière.

« Délaissement d'enfant »

Le couple a été jugé en comparution immédiate, lundi, pour « délaissement d'enfant ». « Le ministère public a considéré que les faits étaient suffisamment graves, qu'il y avait réellement volonté d'abandonner l'enfant. Il a requis six mois de prison avec sursis, pour « donner une leçon » aux parents », explique Me Matthieu Vouchet, avocat de la famille. Finalement, les deux parents ont été relaxés, mais leur bébé ne leur a pas encore été rendu.

À LIRE AUSSI« Le système de la protection de l'enfance est malade »

La mère de l'enfant, sujette à l'épilepsie, est dans un éta [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles