Perpétuité et 25 ans de sûreté pour David Ramault : "C'est le minimum qu'on espérait"

·1 min de lecture

Après quatre jours de procès, la peine est tombée. Vendredi, David Ramault a été condamné par la cour d'assises du Nord à la réclusion à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 25 ans pour l'enlèvement, le viol et le meurtre d'Angélique, 12 ans, en 2018. Un verdict légèrement inférieur aux réquisitions de l'avocate générale, qui avait demandé que la période de sûreté soit de 30 ans. Mais selon la présidente de la cour d'assise, la peine prononcée doit surtout permettre d'entamer un processus de soin. 

"Je suis un monstre", David Ramault n’a cessé de le répéter tout au long du procès. Cet ancien chauffeur de bus a déjà été condamné pour viol sur mineur en 1996. Il va désormais se soigner, assure son avocat Maitre Eric Demeu. "Je pense qu’il va pouvoir véritablement commencer une thérapie", dit-il. "Le maximum n’a pas été prononcé, et je pense que ça été entendu. Et c’est une bonne chose que cet espoir soit maintenu dans le genre humain." Selon son avocat, David Ramault ne fera pas appel.

"J'espère qu'il a été réellement sincère"

"C’est le minimum qu’on espérait", confie Sabine Deruelle, amie de la famille d’Angélique, interrogée sur la peine prononcée. "J’espère qu’il a pris conscience qu’il est malade", poursuit-elle. Au cours du procès, "il a dit 'Il ne faut pas me laisser sortir... Si je sors, c’est les pieds devants'. J'espère que là, il a été réellement sincère".

Encore faut-il maintenant que David Ramault accepte d’être suivi médicalement, insiste cette proche des ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles