Pérou : plus de 900 femmes ont disparu pendant le confinement

·1 min de lecture
Pendant la durée du confinement, plus de 900 femmes ont disparu au Pérou. Un chiffre en nette hausse.

Au Pérou, les trois mois et demi de confinement liés à la crise du Covid-19 ont provoqué la disparition de plus de 900 femmes, dont 70% de mineures. Des chiffres inquiétants.

"Nous devons savoir ce qui s’est passé avec elles". Le défenseur du peuple péruvien Walter Gutiérrez est inquiet. Car entre le 16 mars et le 30 juin, pendant les 3 mois et demi de confinement liés à la crise du Covid-19, 915 femmes ont disparu dans le troisième pays d'Amérique du Sud.

Avant le confinement, 5 femmes disparaissaient en moyenne chaque jour au Pérou. Un chiffre qui est monté à 8 durant la quarantaine. "Les cas des petites filles et des adolescentes représentent 70 % du total des femmes disparues", a fait remarquer Gutiérrez lors d'un entretien à la radio RPP.

"Il y a une résistance de la police à enquêter sur ces affaires. Nous exigeons que l’on mette en place le registre national des personnes disparues", a indiqué de son côté Eliana Revollar, la responsable péruvienne des droits de la femme.

150 000 enfants sont nés pendant le confinement, sans pouvoir obtenir de certificat de naissance

Le Pérou, qui a enregistré 166 féminicides en 2019, a également un problème avec ses nouveaux-nés. En effet, selon Walter Gutiérrez, 150 000 bébés ont vu le jour pendant le confinement, sans pouvoir obtenir de certificat de naissance ou de carte d'identité. La plupart d'entre eux n'ont reçu aucune vaccination.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles