Permis de conduire : vers une explosion des retraits de points en 2023

·1 min de lecture
En 2023, le gouvernement compte envoyer 13 millions de lettres de retrait de points aux conducteurs français, contre 7,5 millions en 2020 (image d'illustration).

Le gouvernement prévoit d'envoyer 13 millions de lettres de retrait de points en 2023, après une baisse des points retirés en 2020, rapporte « Capital ».

Les automobilistes français vont payer leur manque de vigilance au volant. Comme le souligne Capital, l'État prévoit de multiplier les retraits de points au permis de conduire dans les années à venir, après une chute vertigineuse du nombre de points retirés en 2020. D'après un document budgétaire rattaché au projet de loi de finances pour 2022, le gouvernement prévoit d'envoyer 8,7 millions de lettres de retrait de points en 2022 et 13 millions en 2023. À titre indicatif, 7,5 millions de courriers de ce type ont été envoyés en 2020 et 8,6 millions en 2019.

Cette perspective n'a pas manqué de faire réagir la Ligue de défense des conducteurs, qui dénonce une manière de renflouer les caisses : « Avec cette augmentation de 51 % des envois de lettres 48 (par rapport à 2019), nos gouvernants parient sur un juteux retour sur investissement, car qui dit lettre de retrait de points dit contravention », a indiqué Nathalie Troussard, la secrétaire générale de l'association, dans un communiqué. En réalité, cet objectif de 13 millions de lettres envoyées était initialement prévu pour 2021, avant que l'épidémie de Covid-19 ne vienne contrarier les prévisions du gouvernement, avec la baisse du trafic routier.

Selon Nathalie Troussard, cette hausse va également engendrer une augmentation du nombre d'automobilistes roulant sans permis de conduire sur les routes de l'Hexagone : « Alors que l'Observatoire national de la Sécurité lui-même déclare que 770 000 usagers de la route [...] Lire la suite

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - Ancien permis de conduire, faut-il le changer ? :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles