La permanence de Richard Ferrand envahie par des anti-vaccins

·1 min de lecture
Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.
Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Une quinzaine de manifestants anti-vaccins ont envahi la permanence du président de l?Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), vendredi 16 juillet 2021 à Châteaulin (Finistère), avant d?être mis en fuite par une patrouille de gendarmerie, a indiqué cette dernière. Faisant preuve d?une « ?certaine hostilité? », les manifestants ont eu « ?des comportements ou des gestes qui peuvent s?apparenter à des menaces de mort? », selon la même source, qui a précisé qu?il n?y avait eu ni dégradation, ni violence, ni cri. Ils ont pris la fuite « ?précipitamment? » à l?arrivée d?une patrouille de gendarmes, a indiqué la gendarmerie.

Richard Ferrand était en déplacement à Quimper au moment des faits, selon son entourage. Contacté par l?Agence France-Presse, il n?a pas donné suite dans l?immédiat. Le député du Finistère a annoncé le dépôt d?une plainte à la radio France Bleu Breizh Izel. « ?Il est inadmissible que des man?uvres violentes d?intimidation soient menées à l?égard d?un parlementaire, quel qu?il soit? », a-t-il déclaré.

Une autre plainte déposée jeudi

Le président de l?Assemblée nationale avait annoncé jeudi porter plainte à la suite de menaces de mort reçues par des députés soutenant les mesures vaccinales et le pass sanitaire annoncés lundi par le président Emmanuel Macron. « Le président de l?Assemblée nationale constate que plusieurs députés ont fait l?objet de menaces de mort en raison de leur soutien à la stratégie vaccinale présentée » lundi par Emmanuel [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles