Perfect Mothers (Chérie 25) - Anne Fontaine : "L’alchimie physique entre Robin Wright et Naomi Watts était évidente"

·1 min de lecture

Deux amies tombent chacune amoureuse du fils de l’autre ! Ce chassé-croisé s’inspire d’une nouvelle de la Sud-Africaine Doris Lessing, prix Nobel de littérature. "C’est un sujet pour toi", avait dit le producteur Dominique Besnehard à la réalisatrice Anne Fontaine, elle dont les thèmes favoris tournent autour du triangle amoureux : Nettoyage à sec, Nathalie

À lire également

Isabelle Huppert, Catherine Deneuve... Quand les frenchies s'incrustent dans les séries américaines (PHOTOS)

Très vite, la cinéaste réalise qu’une adaptation française ne fonctionne pas : cette love story à quatre est "typiquement anglo-saxonne dans le ton, l’humour, l’ironie et les non-dits". Comme elle n’imagine pas non plus d’actrices hexagonales pour le duo féminin, Anne fait parvenir une première mouture du scénario à Naomi Watts, 44 ans, à l’époque en tournage en Thaïlande. "Elle savait que j’avais travaillé avec Isabelle Huppert, qu’elle connaît très bien", précise Anne Fontaine. L’actrice australienne ne cache pas son intérêt : "L’histoire m’a secouée. Et il est très rare, à Hollywood, de jouer deux rôles de femmes à égalité et de cette ampleur-là !" Reste à choi... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi