Perdu dans le tri sélectif? On décrypte tous les pictogrammes de vos produits

·5 min de lecture
Le tri sélectif peut parfois être compliqué. Les pictogrammes peuvent nous faciliter la tâche. Suivez ce guide.  (Photo: reklamlar via Getty Images)
Le tri sélectif peut parfois être compliqué. Les pictogrammes peuvent nous faciliter la tâche. Suivez ce guide. (Photo: reklamlar via Getty Images)

RECYCLAGE - 40 millions. Voici le nombre de tonnes de déchets qui sont produits en France. Dans l’enquête diffusée ce dimanche 17 octobre qu’a menée Zone Interditesur M6, on découvre que des milliers de tonnes de ces déchets finissent dans la nature et que les entreprises de collecte de déchets mélangent les poubelles normales et celles dédiées au tri.

En 2020, l’éco-organisme Citéo déclarait que 3,7 millions de tonnes d’emballages ménagers avaient été recyclées. Les Français ont d’ailleurs bien le réflexe de trier: ils sont 89% à le faire pour les emballages et 51% pour qui le geste est devenu une routine. Mais une autre problématique se pose, celle de: l’électroménager.

Pour que le recyclage des matériaux soit effectué efficacement, il faut bien faire le tri. Et là, ça devient plus compliqué. Si vous êtes perdus, les pictogrammes dessinés sur les produits et les emballages peuvent vous aider. Encore faut-il comprendre ce qu’ils veulent dire...

Les pictogrammes

Comme l’explique France 3, il existe trois catégories de pictogrammes: les incitatifs, les explicatifs et les indicatifs qui servent aux trieurs à identifier les différents matériaux plastiques.

Les incitatifs

Les incitatifs sont les pictogrammes qui vont nous inviter à faire attention au tri sélectif. Ces derniers n’indiquent pas la manière dont vous devez trier vos déchets. Les flèches vertes ou noires permettent ici d’indiquer que l’emballage est recyclable mais pas forcément qu’il sera recyclé. Quand il y a un pourcentage, cela indique que le taux de matières recyclées présent dans l’emballage.

Le Point vert signifie que vous devez trier vos déchets mais pas que l’emballage où il figure est recyclable.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

Ce logo permet de dire que le produit est recyclable.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

Celui-ci permet de voir le taux de matières recyclées dans l’emballage, signifiant que c’est un emballage issu du recyclage.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

Le tri Man et le Tidy Man sont des pictogrammes qui vont promouvoir le tri sélectif et le respect de l’environnement. Ils vont vous inciter à trier le produit (tri Man) ou à vous indiquer que vous devez respecter l’environnement en jetant ce produit à la poubelle (il faut ici se référer aux autres pictogrammes pour savoir comment le trier).

Le tri Man aide à savoir qu’il faut trier ce produit.

(Photo: EcoEmballages.fr)
(Photo: EcoEmballages.fr)

Le Tidy Man invite le consommateur du produit à respecter l’environnement et à jeter ce produit à la poubelle.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

La poubelle barrée vous indique qu’il existe des points de collecte de ce type de produits. Vous pouvez les trouver dans des centres commerciaux par exemple. Le ministère de la Transition écologique propose un site qui vous donne des conseils sur la manière de trier vos produits ménagers.

La poubelle barrée signifie qu’il y a des points de collecte spécifique au produit comme des piles, des ampoules ou des cartouches.

(Photo: Pixabay)
(Photo: Pixabay)

Les explicatifs

Les logos explicatifs servent à vous expliquer de quoi est composé l’emballage de votre produit pour savoir dans quelle poubelle vous devez le mettre. Il peut se trouver, par exemple, sur du verre de l’aluminium ou de l’acier mais il ne présume pas le recyclage effectif du produit comme l’indique l’Agence de la transition écologique (Ademe).

Des pictogrammes avec des matériaux peuvent apparaître. Cela indique la composition de l’emballage pour savoir dans quelle poubelle il faut mettre le produit.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

L’acier, un matériau présent dans les emballages. Il peut être apporté directement en déchèterie pour qu’il y ait plus de chances qu’il soit recyclé.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

Les indicatifs

Ces flèches triangulaires noires servent aux trieurs à identifier les différents types de plastiques. Dans le reportage de Zone Interdite, on apprend que les emballages sont parfois faits de matières plastiques complexes que même les professionnels ont du mal à recycler.

Ce symbole indique un type de plastique. Il aide les trieurs à identifier le plastique qui compose l’emballage ou le produit.

(Photo: ADEME)
(Photo: ADEME)

Mais que faire de l’électroménager?

Deux options s’offrent à vous. Soit vous souhaitez réparer, auquel cas vous pouvez, avec l’aide d’un professionnel, faire un diagnostic qui mènera à une potentielle prestation de réparation. Soit vous décidez de vous en débarrasser et, pour cela, il faut se rendre dans un point de vente comme Castorama ou Boulanger, une association de collecte de déchets ménagers (structure de l’économie Sociale et Solidaire) ou encore une déchèterie. Vous pouvez trouver des lieux où amener vos gros déchets en fonction de votre localisation sur Ecologic.

Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) sont des déchets dangereux selon la réglementation environnementale car ils contiennent des substances réglementées du gaz à effet de serre et des composants contenant du mercure. Ces déchets sont, par exemple, les réfrigérateurs, les congélateurs, les lave-linge ou les aspirateurs. Ceux-ci doivent impérativement être remis à des structures reconnues afin que les différents matériaux soient recyclés ou valorisés correctement.

Et les masques, il faut les trier?

Non, les masques doivent être jetés dans les conteneurs d’ordures ménagères. Il ne faut pas les mettre dans les poubelles dédiées au tri sélectif.

Pour l’instant, les masques visant à se protéger du coronavirus ne sont pas recyclables.

Pour jeter son masque à la poubelle, le gouvernement recommande même d’avoir chez soi une poubelle dédiée aux mouchoirs, gants et masques et qui puisse se refermer. Quand le sac est plein, le fermer et attendre 24h avant de le mettre dans votre poubelle de déchets non recyclables puis dans la benne à ordures ménagères.

Maintenant, vous en savez un peu plus sur le tri sélectif. N’hésitez à regarder les consignes de tri dans votre ville car elles peuvent changer. Car quand c’est mal trié, ce n’est possiblement pas recyclé.

À voir également sur Le HuffPost: Que devient le contenu de la poubelle de tri une fois qu’elle quitte votre immeuble?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles