Il percute une voiture de police avec sa Tesla en Autopilot

1 / 2

Il percute une voiture de police avec sa Tesla en Autopilot

On ne le répétera jamais assez: les assistants de conduite actuellement disponibles dans certains modèles de voitures ne remplacent pas le conducteur. Et ce dernier doit toujours être en mesure de garder le contrôle de son véhicule.

Dernier exemple en date: cet Américain, qui s'est sans doute un peu trop cru au volant d'une voiture autonome. Samedi dernier, sa Tesla Model 3 a violemment percuté deux autres véhicules sur une voie rapide près de Norwalk (Connecticut), dont une voiture de la police locale.

Les forces de l'ordre venaient d'arriver sur les lieux  et avaient positionné leur voiture derrière un véhicule en panne afin de sécuriser la zone. Ils attendaient une dépanneuse lorsque la Tesla Model 3 a percuté le véhicule de police, puis la voiture en panne.

Le propriétaire du véhicule a expliqué qu'il venait d'activer l'Autopilot pour s'occuper de son chien, installé à l'arrière... Chez Tesla, cette fonction au nom controversé offre des capacités dites "semi-autonomes", permettant notamment d'adapter la vitesse en fonction du trafic tout en suivant les lignes de la route.

Pour éviter les comportements abusifs, un signal apparaît à l'écran et des bips se font entendre si le conducteur ne tient pas le volant après un certain laps de temps. Chez Tesla, il peut même être privé de cette fonction jusqu'au prochain arrêt.

Le conducteur de la Model 3 qui a percuté les deux véhicules a été inculpé pour conduite imprudente et mise...

Lire la suite sur Auto

A lire aussi