#PeopleOverPrime : la raison derrière le boycott d'Amazon par 70 influenceurs sur TikTok

70 influenceur·seuse·s, 51 millions d’abonné·e·s, mais un combat porté d’une voix unique. Le collectif activiste américain Gen Z for Change, qui se sert des réseaux sociaux pour encourager la mobilisation citoyenne, a décidé de s’en prendre à l’une des plus grandes entreprises de la planète : Amazon. Pour cause, les militant·es, qui font partis de la génération Z - personnes nées au début des années 2000 – exigent de l’entreprise qu’elle respecte les demandes de ses employé·es syndiqué·es. Parmi les militants, des influenceurs TikTok aux millions d’abonné·e·s ont décidé de faire pression en refusant toute sponsorisation ou monétisation de leurs propres contenus par la multinationale. La campagne, intitulée "People Over Prime" a déjà fait des centaines de milliers de vues sur TikTok et Twitter.

En soutien à la Amazon Labor Union, le syndicat de l’entreprise, les influenceur·seuse·s ont adressé une lettre à la marque, leur demandant "d’écouter leurs employé·es et d’améliorer de manière significative les conditions de travail". Les demandes incluent notamment un salaire horaire minimum de 30 dollars, plus de congés payés, ou bien une pause déjeuner d’une heure, rapporte le média américain Mashable. En outre, ils demandent à l’entreprise de stopper sa politique d’intimidation envers les personnes syndiquées, comme les menaces de réduction de salaire et les réunions antisyndicalistes.

Le président du syndicat, Chris Smalls, qui n’est pas à l’origine de cette campagne, a salué l'initiative. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dans le Connecticut, un féminicide a pu être résolu grâce au bracelet connecté que portait la victime
Une jeune Rwandaise condamnée à de la prison pour avoir porté une robe jugée "indécente" lors d’un concert
En Italie, l'avortement devient quasi-impossible dans la région des Marches, tenue par l’extrême droite
Après 25 plaintes pour agressions et harcèlement sexuels, le quaterback américain Deshaun Watson suspendu
L’influenceur auto-proclamé misogyne Andrew Tate banni de Facebook, Instagram et TikTok