États-Unis. Britney Spears est libre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’était espéré par la star et ses fans. Vendredi 12 novembre, une juge de Los Angeles a mis officiellement un terme à la tutelle de Britney Spears, en vigueur depuis 2008.

“#FreeBritney n’est plus que le cri de ralliement de militants : c’est désormais une réalité”, annonce NPR. La radio publique américaine et l’essentiel des grands médias américains rapportent que la tutelle de Britney Spears, en vigueur depuis 2008, a officiellement été levée par une juge de Los Angeles vendredi 12 novembre.

La fin de cette tutelle “controversée” est une “décision qui paraissait inévitable”, estime le Los Angeles Times. Au mouvement #FreeBritney lancé par des fans inquiets depuis plusieurs années, se sont ajoutés ces derniers mois des documentaires avec un écho international et le témoignage très fort de la popstar lors d’une audience en juin dernier.

“Grand Dieu, j’aime tellement mes fans. C’est dingue !!! Je crois que je vais pleurer toute la journée !!!! C’est un jour fantastique ! Gloire à notre Seigneur. Est-ce que je peux avoir un Amen ????”, a réagi la chanteuse sur les réseaux sociaux. La mise sous tutelle avait démarré après une série d’incidents qui avait laissé des doutes sur la santé mentale d’une jeune femme harcelée depuis dix ans par les paparazzis.

Ces fans ont explosé de joie à l’extérieur du tribunal Stanley Mosk en centre-ville de Los Angeles. Le rassemblement avait commencé bien avant l’audience “avec des fans écrivant Free Britney à la craie rose sur le bitume, d’autres décorant un arbre de Noël rose en son honneur”, décrit USA Today. “On n’arrive pas à croire que c’est vrai. Je ne peux pas imaginer ce

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles