Le Pentagone commence à réajuster sa présence militaire en Afrique

franceinfo Afrique avec agences

Le département américain à la Défense a annoncé le 12 février 2020 une première réorganisation de ses forces en Afrique avec le rapatriement aux Etat-Unis d'une unité de combat de 800 hommes, qui sera remplacée par des "instructeurs" chargés de former les militaires africains.

"La 101e division aéroportée basée à Fort Campbell rentrera dans le Kentucky dans les semaines à venir", a annoncé le ministre de la Défense Mark Esper. Il a en revanche ordonné "le déploiement de la 1re Security Force Assistance Brigade (SFAB) de l'armée de terre sur le continent pour conduire des missions de formation, conseil et assistance", a indiqué une porte-parole du Pentagone, Alyssa Farah, dans un communiqué. "Les SFAB sont formés et équipés spécifiquement pour une mission de formation, de conseil et d'assistance. Cela leur permet de jouer ce rôle important d'influence de grande puissance et plus efficacement que les unités conventionnelles (de combat NDLR)", indique le communiqué.

Selon un responsable du Pentagone ayant requis l'anonymat, cet échange, qui est prévu dans quelques semaines, ne signifie pas qu'il y aura moins de militaires américains sur le terrain. Les unités rapatriées représenteraient à peu près les mêmes effectifs que les 800 "instructeurs" qui les remplaceront.

Moins exposer les soldats américains

Mais cette décision marque la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi