On en pense quoi de la robe sculptée de Zendaya ?

DECRYPTAGE - Sur le tapis rouge des Critics' Choice Awards, Zendaya opte pour le registre de la guerrière. Et ce n'est pas la première fois.

L'heure est aux tapis rouges et aux robes qu'on ne verra pas dans la vraie vie. Et à l'excentricité toute permise, si ce n'est pas recommander. Aux Critics' Choice Awards ce dimanche 12 janvier, Zendaya en a fait une démonstration marquante. La presse mode, Twitter et tout ce que le monde compte d'influent lui ont distribué des bons points pour avoir porté une robe fushia signée Tom Ford et dont le top bustier emprunte aux codes de la sculpture. Pourquoi des bons points ? Dans cette robe, Zendaya est très élégante. Ce look fait aussi penser à une volonté d'afficher une allure de guerrière version 2020. Une allure vestimentaire qu'elle donnait déjà à voir en 2018, au Met Gala, avec une robe métallique Versace reprenant les codes de l'armure en cote de maille. Autant d'éléments stylistique qui signent un discours.

La robe fushia avait été présentée en septembre dernier à New York, à l'occasion du défilé Tom Ford pendant la Fashion Week. Le créateur avait expliqué s'être inspiré de la lingerie métallique de l'actrice Ursula Andress dans le film "La Dixième Victime" (1965). Et aussi des plastrons Claude Lalanne moulés sur le corps du mannequin Veruschka en 1969 et qui sont venus orner deux robes de mousseline vaporeuse, bleue et noire imaginées par Yves Saint Laurent. Enfin, en dernière référence, Tom Ford évoquait l'oeuvre "Rabbit" de Jeff Koons, vendu aux enchères l'an dernier pour un montant record de 91 millions de dollars.

---------------------------



(...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Crush soldé : le jean qu'il nous faut pour attaquer 2020
Micro sac : la folie "chiquito" de Jacquemus n'est pas finie
Off-White : oubliez le streetwear, Virgil Abloh imagine un nouvel Homme
Fashion Week : avec Ami Paris, le dandy se décline au masculin comme au féminin
8 paires de Converse pour se marier en baskets