"On va souffrir, les premiers temps" : à Calais, le Brexit inquiète les professionnels du tourisme

Valentin Dunate
·1 min de lecture

À partir de jeudi 31 décembre 2020 à minuit, c'est officiel, le Royaume-Uni ne fait plus partie de l'Union européenne. Un accord post-Brexit a été signé et il change les règles. Il est désormais plus compliqué de se rendre d'un côté ou de l'autre de la Manche. Vu du côté français, à Calais, comment les habitants prennent-ils la nouvelle ? Les professionnels du tourisme se disent inquiets et redoutent les conséquences.

Il faut dire que les Anglais étaient ici chez eux à Calais. Ils étaient les bienvenus dans le Pas-de-Calais. Les bars, les restaurants, les hôtels et les commerces travaillaient énormément avec les Anglais venus passer le week-end ou faire un petit "break" avant d'aller ou de revenir du Sud de la France ou des Alpes. Pour Pierre Nouchi, le président de l'Umih (l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) dans ce département, les "British" étaient "number one" : "Au niveau touristique, les Anglais c'étaient les premiers. Par exemple dans un hôtel, on pouvait monter à 90% de touristes anglais. Je me demande : 'Est-ce qu'on va avoir autant d'Anglais qui vont venir se balader sur notre territoire que ce qu'on a eu jusqu'à présent ?' Moi je pense qu'on va souffrir les premiers temps."

"On va leur dire 'Si tu veux aller là-bas, il va falloir que tu prennes ton passeport, tu vas être (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi