"Je pense que la plupart des cuisiniers ont une âme paysanne" : le chef étoilé Christophe Aribert engagé pour une gastronomie durable

France 2
·1 min de lecture

Le chef doublement étoilé Christophe Aribert a créé un potager au pied de son restaurant au cœur du parc d’Uriage, au-dessus de Grenoble, entre montagne et forêt du Vercors. Ce cuisinier, qui a reçu la première "Etoile Verte" décernée par le Guide Michelin, a mis l'éco-responsabilité au centre de son établissement. Il affirme notamment son attachement aux herbes et racines des environs qui accompagnent les légumes, fruits et autres fleurs qu’il fait pousser.

Ce jour-là, en compagnie du chef étoilé Edouard Loubet qui a aussi la passion du jardinage, il récolte des plantes qui viendront enrichir leurs créations gastronomiques. Chacun fait goûter à l’autre ce qu’il vient de cueillir à la main ou à la pointe du couteau. "Dans ces talus, c’est toujours bourré de merveilles", affirme l’ami de Christophe qui annonce les agapes : "On va manger un petit coucou..." ce que n’a jamais goûté Edouard, contrairement à la mauve, la pensée…

Au plus près des producteurs locaux

Les deux cuisiniers partagent donc la petite plante prairiale, tranquillement assis dans l’herbe : "Ça a de la mâche" ; "Il y a aussi un petit goût d’artichaut… J’adore." Ils goûtent tout, même ce qui leur est inconnu… "On ne sait jamais, on peut tomber sur une surprise", estime l’un quand l’autre confie : "Cela m’est arrivé de goûter des trucs qui n’étaient pas forcément conseillés, comme une menthe aquatique… mais je n’ai jamais goûté la ciguë : on m’avait prévenu."

"Je suis un chef paysan et mon arrière-grand-père (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi