Il pense que sa petite amie lui est infidèle, il la séquestre et la violente avec l'aide de ses amis

Paul Gorvett / iStockPhoto

"Vol par effraction avec préméditation, violences ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de 15 jours et séquestration". Voici les faits reprochés à Yanis, 19 ans, ainsi qu'à quatre de ses amis, âgés de 18 à 20 ans. Dans la nuit du 22 novembre 2022, le jeune homme a organisé un cambriolage au domicile de sa petite amie. Celle-ci, âgée de 18 ans, vivait chez sa tante qui était absente ce soir-là. L'agression, d'une rare violence, puise son mobile dans le fait que le jeune homme était persuadé que sa petite amie le trompait. Il aurait donc décidé de se venger de la pire des manières. Mardi 29 novembre 2022, Le Parisien revient sur une affaire et raconte que le soir des faits, "après minuit, la jeune femme est réveillée par du bruit à la porte de l’appartement. Sa tante étant sortie, elle file regarder à travers l’œilleton, obstrué. Elle fonce alors se réfugier sous ses draps quand la porte cède sous les coups des agresseurs".

Malheureusement, l'un des jeunes hommes, chargé par Yanis de maîtriser la jeune femme va la frapper et la maintenir allongée sur son lit. "Pendant ce temps-là, les autres dérobent un écran plat, le téléphone portable de la victime, divers bijoux et des sacs de luxe avant de s’enfuir", relatent nos confrères. La victime aura le temps, malgré sa position, de croiser un regard qu'elle reconnaîtra et d'entendre un surnom qui lui est familier. Des détails d'une importance capitale qui vont permettre aux policiers de remonter rapidement la piste des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite