"Je pense à te décapiter" : Agnès Firmin-Le Bodo, députée de la majorité, menacée de mort

·2 min de lecture

L'élue de Seine-Maritime, également porte-parole du nouveau parti d'Édouard Philippe, a partagé ce dimanche sur twitter un e-mail la menaçant de mort.

"Il ne faut rien laisser passer, ne pas s'habituer." C'est par ses mots qu'Agnès Firmin-Le Bodo a annoncé, ce dimanche, avoir été la cible de menaces de mort. La députée de Seine-Maritime, encartée chez Horizons le nouveau parti d'Édouard Philippe, a partagé sur Twitter un e-mail dans lequel une personne affirme penser "sérieusement" à la "décapiter".

"La raison? Ta collaboration, des têtes doivent tomber, et je suis prêt à venir te trancher la tête montrer ma fermeté face à ta dictature" affirme encore l'individu anonyme, se présentant sous le pseudo de "liberteforte".

"Face à cette montée de violence envers les élus, il est urgent que la classe politique dans son ensemble agisse", commente l'élue parlementaire, alliée à la majorité. "C’est bien notre démocratie qui est en danger", conclut celle qui est également la porte-parole du parti de l'ancien Premier ministre, sans préciser si elle a déposé une plainte ou non.

"La bataille des idées est devenue un combat de rue"

Quelques heures plus tôt, dans les colonnes du Journal du dimanche, une autre députée s'est exprimée au sujet des violences et des menaces commises à l'encontre des élus. La députée LaREM Aurore Bergé a appelé à un "front commun contre la violence dans le débat public" et demande des sanctions "à la hauteur de la violence des menaces".

"J'appelle au front commun contre la violence dans le débat public. On s'y est trop habitué, la bataille des idées est devenue un combat de rue", a affirmé dans le JDD l'élue des Yvelines, elle-même victime de menaces, avant de déplorer "une forme de faiblesse dans la réponse de la société et de certains responsables politiques".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Coralie Dubost : la députée et son compagnon victimes d'une violente agression à Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles