Pennac, Tesson, Slimani, De Luca : coronavirus et confinement sont-ils de bons sujets pour les écrivains ?

Laurence Houot

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, écrivains et intellectuels s'expriment. Leila Slimani et Marie Darrieussecq tiennent leur "journal de confinement", Sylvain Tesson partage ses "trucs" pour supporter l'enfermement, Daniel Pennac vante les mérites de la lecture, d'autres analysent la situation ou encore imaginent quels changements cette crise ne manquera pas d'imprimer sur l'avenir.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct

Leila Slimani et Marie Darrieussecq : leurs journaux de confinement

Plusieurs écrivains ont été sollicités depuis le début de la crise sanitaire pour tenir leur "Journal du confinement", comme Leila Slimani, prix Goncourt 2016 avec Chanson douce (Gallimard), et qui vient de publier Le Pays des autres (Gallimard), une saga familiale dans le Maroc de l'après-guerre. Dans ce journal de confinement publié dans les pages du Monde, la romancière, qui est aussi mère de deux enfants, fait le récit de son quotidien de confinée, et livre ses réflexions.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi