"Et pendant ce temps, le 'virus identitaire' mute et poursuit sa progression dans les cerveaux"

·2 min de lecture

Certaines affections touchent les esprits et les âmes comme les pandémies infectent les corps : viralement : infodémies et idéodémies (clusters) se propagent désormais via les réseaux de diffusion de l’information, eux-mêmes exposés à des virus informatiques. L'analyse du médiologue Paul Soriano.

Nous avons déjà repéré un agent de ces affections virales, connu sous le nom de #hashtag ou virus informationnel. L’agent #identité se montre particulièrement virulent par les temps qui courent, alors même qu’on croyait, à tort, en être débarrassés par les traitements préventifs à base d’universaline et d’« idéaux des Lumières ».Régis Debray avait vu venir le coup et pronostiquait dès 1981 : « mondialisation des objets, tribalisation des sujets ». Mais comment diable une globalisation peut-elle produire son contraire, une fragmentation identitaire sans précédent ?Dès le mois de mars, Nicolas Truong, spécialiste des affections idéologiques au Monde, a donné une description clinique saisissante de « l’essor du national-populisme intellectuel et médiatique » sous l’effet du virus en question.Qui sont les porteurs malsains ? Des polémistes identitaires, nationalistes ; les pourfendeurs de l’immigration ; une nouvelle droite et des cathos archaïques, genre manifs pour tous, des réactionnaires maurrassiens et des néo-fascistes, tous plus ou moins mutants, puisqu’ils combinent autoritarisme et xénophobie (de droite) et antilibéralisme (de gauche).Côté porteurs sains (pour le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Le virus qui rend sageBarbara Stiegler : "En mimant une gestion du virus à la chinoise, les néolibéraux nous ont dit enfin clairement ce qu’ils pensaient""Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?"Le véritable virus : la servitude volontaire"La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République