Pendant longtemps, on pensait que la tomate était toxique !

Elle était surnommée la "pomme empoisonnée". À la fin des années 1700, un grand nombre d'Européens craignaient la tomate car les aristocrates tombaient malades et mouraient après en avoir mangé. Quatre siècles plus tard, les choses ont bien changé ! Chaque année, les ménages français en consomment près de 14 kilos, rapporte ainsi le ministère de l'Agriculture sur son site.

La découverte de la tomate remonte à l'arrivée des conquistadors espagnols et portugais au Mexique au début du XVIe siècle. Le fruit s'ajoute à la liste déjà longue des aliments qui vont révolutionner les assiettes des Européens. Rapidement, les Espagnols cultivent ce nouveau fruit alors jaune appelé "Tomatl" (son nom chez les Aztèques) par les marins. Dès lors, la tomate va se propager dans tous les pays méditerranéen et jusqu'en Italie où la petite pomme d'or devient "pomodoro".

"Il a fallu que, dans les années 1800, quelqu’un sur le parvis d’une église américaine mange des tomates pour que l’on comprenne que c'était un fruit mangeable", raconte Bertrand Dumont, horticulteur, à Radio Canada. Si les aristocrates s'empoisonnaient, c'est parce qu'ils utilisaient des assiettes en étain et le contact avec le jus, acide, des tomates, provoquait une réaction chimique qui faisait ressortir le plomb des assiettes et entraînait alors des décès dus au saturnisme. Face à ces drames, les botanistes classent la tomate dans la famille des Solanacées, une lointaine cousine de la mandragore, la racine des sorcière.

Jusqu'à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi parle-t-on de "nuit blanche" ?
En Italie sur l’île d’Alicudi, il y a 6 fois plus de chèvres que d’habitants
"Comment est mort Mickey Mouse ?" a été la question la plus posée par les Français sur Google en 2023
Il y a 900 ans, cette bière sud-américaine était préparée avec un ingrédient (vraiment) peu ragoûtant
50, 60, 70 ans ? Voici l’âge à partir duquel les gens considèrent que vous êtes vieux, selon la science