Pendant que vous dormiez. Pologne, Algérie, Irak, Ligue des nations, Facebook : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Des dizaines de milliers de Polonais pro-UE dans la rue. Les manifestants se sont rassemblés dimanche dans plusieurs villes du pays pour défendre l’appartenance de leur pays à l’Union Européenne, après une décision vendredi de la Cour constitutionnelle polonaise contestant la primauté du droit européen. Cette décision pourrait marquer un premier pas vers un “Polexit”. “Je suis venu ici parce que je ne veux pas que la Pologne sorte de l’UE”, a expliqué Miroslaw, un habitant de Varsovie au Financial Times. “J’ai vécu sous le communisme et je ne veux pas que la Pologne y revienne un jour”, a-t-il lancé.

Alger exige de Paris le “respect total” de l’État algérien. Pour le président algérien Abdelmadjid Tebboune, c’est l’une des conditions du retour de l’ambassadeur d’Algérie en France. Le chef de l’État qui s’est entretenu dimanche avec des médias algériens a ajouté à l’adresse de son homologue français Emmanuel Macron que “l’histoire ne peut pas être falsifiée”. C’est la première fois qu’il s’exprime sur la crise diplomatique entre Alger et Paris, rappelle Tout sur l’Algérie. Emmanuel Macron a déclenché la colère du gouvernement algérien après des propos, rapportés samedi 2 octobre par Le Monde, accusant le système “politico-militaire” algérien d’entretenir une “rente mémorielle” en servant à son peuple une “histoire officielle” qui “ne s’appuie pas sur des vérités”. Alger a alors décidé le rappel de son ambassadeur à Paris, Mohamed Antar-Daoud, et, comme autre mesure de rétorsions, a interdit, dans la foulée, le survol de son territoire aux avions militaires français de l’opération antijihadiste Barkhane au

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles