Pendant que vous dormiez. Norvège, Irlande du Nord, Russie, William Shatner, Kenya : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Cinq morts dans une attaque en Norvège. Un homme armé d’un arc et de flèches a semé la mort mercredi à Kongsberg, dans le sud-est du pays, avant d’être arrêté par la police qui n’a pas exclu une motivation terroriste. Selon la chaîne TV2, généralement bien informée, l’auteur présumé de l’attaque est un Norvégien converti à l’islam et ayant des antécédents médicaux, ce que les autorités n’ont pas voulu confirmer. Dans le passé, la Norvège, nation traditionnellement paisible, a été la cible d’attaques d’extrême droite. Plusieurs projets d’attentats islamistes ont par ailleurs été déjoués. L’attaque survient “à la veille de l’arrivée d’un nouveau gouvernement au pouvoir après que les législatives du mois dernier ont renversé le parti conservateur qui gouvernait depuis de nombreuses années”, remarque CNN. Le leader travailliste Jonas Gahr Støre doit prendre jeudi ses fonctions de Premier ministre.

L’UE propose à Londres d’alléger les contrôles en Irlande du Nord. Cette mesure, suggérée mercredi par la Commission européenne, concernerait un large éventail de marchandises provenant de Grande-Bretagne et consommées en Irlande du Nord. Elle aurait pour effet de réduire les contrôles d’environ 80 % et les formalités douanières de 50 %. Cette proposition vise à réduire les tensions avec la province britannique sur les approvisionnements à la suite du Brexit. Elle ferme aussi la porte à une renégociation du protocole qui encadre les échanges avec l’Irlande du Nord, ce qui risque de mécontenter le gouvernement de Boris Johnson. “Les chances d’un compromis semblent faibles”, note le Guardian. La mise en œuvre

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles