Pendant que vous dormiez. Kazakhstan, Corée du Nord, Tesla, Haïti : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Kazakhstan : le président limoge son gouvernement après des manifestations. Kassym-Jomart Tokaïev a renvoyé mercredi son cabinet en réponse à des rassemblements émaillés de violences qui ont agité plusieurs villes du pays depuis dimanche et qui l’ont poussé à déclarer l’état d’urgence. Un mouvement de colère “rare” dans ce pays autoritaire, remarque le New York Times. Ces manifestations font suite à la hausse des prix du gaz naturel liquéfié (GNL). Mardi, la police a utilisé des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène pour disperser une manifestation à Almaty qui avait rassemblé plusieurs milliers de personnes.

La Corée du Nord tire un projectile non-identifié. Selon les gouvernements japonais et sud-coréen, “il pourrait s’agir d’un missile balistique qui a été lancé mercredi vers la mer du Japon”, rapporte Kyodo News. Il s’agit du premier test de ce type de la part de Pyongyang en cette nouvelle année. Ce tir intervient après une année 2021 marquée par des avancées majeures en matière d’armement, en dépit des graves difficultés économiques que connaît le pays : Pyongyang a affirmé avoir testé avec succès un nouveau type de missile balistique lancé par un sous-marin, un missile de croisière à longue portée, une arme lancée par un train et qu’elle a déclaré être une ogive hypersonique.

Ouïgours : Tesla sous le feu des critiques après avoir annoncé l’ouverture d’une concession au Xinjiang. Le constructeur de voitures électriques fait face depuis mardi à un flot de critiques de la part de groupes américains de défense des droits de l’Homme qui estiment

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles