Pendant que vous dormiez. Iran, Malcolm X, Libye, menu végétarien : les informations de la nuit

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Nucléaire : l’Iran et l’AIEA trouvent un accord “temporaire” pour maintenir une surveillance. Celle-ci sera toutefois réduite, a précisé dimanche le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, à son retour à Vienne après des “consultations intenses” à Téhéran. La loi iranienne, qui prévoit de limiter certaines inspections, y compris sur des sites militaires suspects, si les sanctions américaines ne sont pas levées, “existe et va être appliquée” à partir du 23 février, a-t-il prévenu. “Mais nous serons en mesure de maintenir le degré nécessaire de surveillance et de vérification, a-t-il assuré. Cela sauve la situation dans l’immédiat.” Le nombre d’inspecteurs sur place reste ainsi inchangé et des contrôles inopinés seront possibles. Cet accord bilatéral technique d’une durée de trois mois devrait aussi “donner davantage de temps aux États-Unis et à l’Iran pour parvenir à amorcer un processus diplomatique”, estime Al-Jazeera.

Les filles de Malcolm X demandent la réouverture de l’enquête sur son meurtre. “Trois hommes ont été reconnus coupables dans cette affaire, mais un cousin d’un policier infiltré appelé Ray Wood a présenté samedi de nouvelles preuves”, mettant en cause la police de New York et le FBI, rapporte NBC News. Dans une lettre manuscrite, le fonctionnaire aujourd’hui décédé accuse les forces de l’ordre de complicité de meurtre. Ray Wood, qui souhaitait que son témoignage ne devienne public qu’après sa mort, soutient aussi que la police de New York et le FBI ont tenu secrets certains aspects

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :